Sahifa fully responsive WordPress News, Magazine, Newspaper, and blog ThemeForest one of the most versatile website themes in the world.
Portrait
11 octobre 2016
Ça sent l’sapin
6 décembre 2016

Pas de faux plis

Amoureux de la fiat 500 ne vous froissez pas !

J’ai choisi aujourd’hui de vous présenter 6 oeuvres de Ron Arad (son nom ne vous est peut-être pas inconnu – il est célèbre surtout en tant que designer de mobilier)
Ron Arad expérimente constamment les possibilités des matériaux tels que l’aluminium, l’acier ou le polyamide. Depuis une trentaine d’années il produit des objets utilisant une pratique à mi-chemin entre design – sculpture et architecture. Le designer travaille pour beaucoup d’entreprises à renommée internationale (Cartel, Vitra, Driade, Alessi…)

Voici : Six Fiat 500 aplaties accrochées à un mur nommées « Pressed Flower » (2013)

"Pressed Flower Navy White" (2013)

« Pressed Flower Navy White » (2013)

"Pressed flower" © Ron Arad

« Pressed flower Yellow » © Ron Arad

"Pressed flower" © Ron Arad

« Pressed flower Petrol Blue » © Ron Arad

"Pressed flower" © Ron Arad

« Pressed flower » © Ron Arad

"Pressed flower" © Ron Arad

« Pressed flower Navy Blue » © Ron Arad

"Pressed flower" © Ron Arad

« Pressed flower » © Ron Arad

Statuette d'après une compression de l'artiste César

Statuette d’après une compression de l’artiste César

Elles vous feront certainement penser aux célèbres compressions de César (rien que le fameux césar remis au festival).

 

Mais ici la compression se veut « plate » – en 2 dimensions presque. L’artiste essaye de redonner à cette voiture l’allure d’un dessin d’enfant. Effacer la perspective. Chaque voiture à son histoire – elles ont grandi dans des endroits différents – seule leur fin est semblable.

Il les rassemble regardant leur moule en bois – il date de 1956 – il servait à former et adapter les panneaux métalliques de la 500 (prêté par le musée et les archives historiques de Fiat).

Exposition In Reverse (2013)

Exposition In Reverse (2013)

Comme un paradoxe de vie d’une 500 en accéléré de la naissance de la forme de la tôle jusqu’à sa fin tragique.

Mais pourquoi cet acharnement de l’artiste ?

Le choix de ce modèle n’est pas le fruit du hasard. Ron n’est pas italien – non, non ! Il raconte que lorsqu’il était enfant, son père a failli mourir dans le pot de yaourt familial au cours d’un accident. Puis c’est ce véhicule qu’il a longtemps mené sur les routes et même garé dans son atelier.

A-t’il gardé le souvenir de cette tôle qui se froisse si bien ? Ici il précise qu’il a contrôlé l’écrasement pour qu’elle garde un aspect de voiture. Il voulait les conserver comme on conserve des fleurs dans un herbier.

L’idée de ses compressions évoque la très poétique mise sous pression des fleurs pour obtenir des fragrances.

pressed_flower_navy_white_detail

Détail

detail_fiat500_compressee_mariabrito_2

Et il n’en a pas fini avec la 500

Il a même donné son nom à une série très spéciale de la nouvelle Fiat 500 en 2014. Il travaille sur sa ligne en mettant en valeur l’âme de la 500 de 1957. Il dessine sur les côtés du véhicule la ligne correspondante au design du modèle d’origine.

Fiat 500 couture by Ron Arad

Fiat 500 couture by Ron Arad

Parigi - COCKTAIL 500 COUTURE - Ron Arad

Parigi – COCKTAIL 500 COUTURE – Ron Arad

 

J’ai un pincement au coeur en voyant 6 Fiat 500 qui volontairement ne peuvent plus rouler – mais à contrario j’aime la nouvelle forme reconnaissable donné par Ron Arad. Leurs patines de tôle rouillée-froissée me transporte et j’aime à imaginer qu’elles auront une vie en temps qu’oeuvre beaucoup plus longue à présent.

Aurélie
Aurélie
Amoureuse des voitures (et surtout de collection) je vous invite à découvrir l'univers des femmes pilotes, du vintage, des années 60 et des Fiat 500 (cinquecento d'époque biensur !)